Close

28 juin 2018

Comment reproduire les hypancistrus sp. L004

Comment reproduire les hypancistrus sp. L201 ou L004

J’ai la chance de maintenir depuis deux ans une petite colonie de 5 Hypancistrus sp. récupérés auprès d’un particulier sous l’appellation d’espèce L201 et depuis peu ils ont commencé à se reproduire.

Et, comme cela arrive avec beaucoup d’espèces (plus ou moins éduquées :D) …

Quand ils comprennent comment ça marche …

Bref, je vide (avec difficulté) le tube de ponte contenant la précieuse progéniture le vendredi et je constate avec surprise qu’il est de nouveau rempli le dimanche. J’ai donc pas mal de clichés et vidéos à vous partager.

La reproduction des hypancistrus

La maintenance des Hypancistrus sp

Ils sont maintenus dans un aquarium communautaire régional « Rio Orinoco » de 180L avec un couple d’apisto Macmasteri et un banc de tetras de colombie.
Ils ne sont pas difficiles mais un brassage important est nécessaire tout comme un décor particulièrement bien fixé. Ils creusent des galeries. Autant vous dire que je déconseilles l’utilisation de substrat nutritif sans un minimum de 8cm de sable par dessus.

Le bac est entièrement rempli à l’eau osmosée non reminéralisée. J’ai un sol nutritif (sous 10 cm de sable) qui semble reminéraliser suffisamment l’eau. Il est bien planté et propose un grand nombre de cachettes dont des tubes de pontes en aquaroche (x2) et en pvc (x3).

Les changement d’eau sont de 20% hebdomadaires.

La ponte des Hypancistrus sp

En général, le mâle dominant de la colonie établi son territoire dans un tube de ponte qu’il nettoie. Ici, sont choix s’est porté pour le plus gros tube en aquaroche.

On observe parfois des affrontements entre mâles pour renverser la hiérarchie et prendre le contrôle DU tube.

Mais en général si vous observez ce genre d’animation comme dans la vidéo ci-dessous c’est qu’il est plutot question d’une ponte.
En effet, le mâle tente de coincer la femelle à l’intérieur du tube. Cela peut créer une scène impressionnante comme sur la vidéo.

Une fois coincée à l’intérieur la femelle va déposer une grappe d’œufs de couleur orangé au fond du tube.
Le mâle laisse alors sortir la femelle pour aller féconder les oeufs.

Il s’installe alors dans le tube pour bloquer toute entrée et sortie du tube et ventile pour oxygéner les œufs. (on le voit agiter les nageoires en faisant du stationnaire)

L’éclosion des Hypancistrus sp.

On voit que le père veille au grain.

Les œufs commencent à s’agiter une tête et une queue se déplient et un petit alevin qui frétille avec son sac vitellin commence à se déplacer dans le fond du tube.

Rien à faire d’autres qu’observer et lancer les artemias ou autres nourritures vivantes pour les premiers jours.

Le mâle reproducteur va empêcher la sortie des alevins jusqu’à résorption complète du sac vitellin. Vous pouvez espérez avec un peu de chance les apercevoir pointer leur nez hors du tube avant l’allumage du bac et rentrer vite se cacher derrière papa au moindre mouvement suspect.

Prélèvement des jeunes

Afin de permettre au mâle de se refaire une santé (il ne se nourrit pas ou peu le temps de couver les œufs/alevins), je sors le tube de ponte de l’eau pour en prélever les jeunes.

Ma méthode n’est pas la plus délicate. Le tube étant en aquaroche, les poissons de fond ont tendance à bien s’accrocher.
Je secoue donc le tube au dessus d’un récipient assez large avec 1cm d’eau.

Attention le mâle peut se la jouer Yamakasi et être assez compliqué à retirer. Vous pouvez remettre le mâle dans votre bac avec ou sans le tube de ponte qui risque de se remplir rapidement.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :