Close

3 juillet 2018

Materiel Aquatique – Interview de David Cherqui

Interview David Cherqui - Ecommerce : Materiel-Aquatique.com

On commence aujourd’hui avec la première interview du blog Aquarium & Découvertes. C’est David Cherqui, gérant du nouveau site ecommerce aquariophile Materiel-aquatique.com qui nous fait l’honneur de répondre aux questions.

Présentation de David Cherqui

A&D : Bonjour David Cherqui, peux-tu te présenter rapidement ?

L’aquariophilie est une passion qui a toujours eue une grande place dans mon quotidien et encore plus depuis peu, vu que j’ai décidé d’en faire mon métier. J’ai ouvert le site ecommerce materiel-aquatique.com qui propose des plantes, du matériel et de nombreux accessoires pour aquarium.

Comme on dit, c’est souvent les cordonniers les plus mal chaussés. Depuis l’ouverture de la boutique en ligne, j’ai très peu de temps pour m’occuper de mes bacs. En ce moment, vous trouverez quatre aquariums chez moi :

  • 450L Amazonien : Pterophyllum scalare, Mikrogeophagus ramirezi, Corydoras Julii, Hemigrammus Filamentosus et d’autres…
  • 75 litres Asiatique : Trichogaster lalius, Betta splendens et Caridina multidentata.
  • 60 litres crevettes (séparé en deux) : Caridina logemanni “Crystal Red” et Neocaridina heteropoda var. « Red Cherry ».
  • 100 litres tortue : Sternotherus (Kinosternon) carinatus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A&D : Depuis combien de temps pratiques-tu l’aquariophilie ?

Je pratique l’aquariophilie depuis tout jeune. Mes parents et mes grands-parents avaient chacun un aquarium à la maison et ça me fascinait déjà.
Vers 7 ou 8 ans, mes parents voulaient se séparer de leur aquarium et c’est finalement moi qui l’ai récupéré dans ma chambre. J’ai donc commencé, avec mon père, par cet aquarium de 100 litres que j’ai gardé quelques années. Après une petite pause, j’ai repris un aquarium vers l’âge de 13 ou 14 ans qui ne m’a plus jamais quitté et je n’ai plus arrêté depuis ! Cela fait donc une quinzaine d’années environ que je pratique l’aquariophilie.

L’aquariophilie : évolutions & tendances

A&D : Est-ce qu’un sujet, une spécialité t’intéresse particulièrement dans l’aquariophilie ?

Je n’ai jamais cherché à me spécialiser en aquariophilie, j’aime toucher à tout. C’est un sujet tellement vaste que je ne pense pas l’avoir assez exploré pour me spécialiser.
Sans être spécialiste, je me suis beaucoup intéressé à l’aquascaping et aux bacs plantés en général, aux crevettes, ainsi qu’aux biotopes Amazoniens et Asiatiques.
Si je devais choisir un sujet qui me passionne plus que les autres, je dirais les cichlidés nains d’Amérique du Sud. J’adore leurs comportements et j’en reprendrais sûrement plus tard.

A&D : Que penses-tu de l’évolution notre passion l’aquariophilie ?

Je trouve que la passion aquariophile évolue beaucoup. Quand j’ai commencé, je me fiais à un livre très connu qui est le Guide Marabout de l’Aquarium d’Henri Favré, ainsi qu’aux conseils des vendeurs en magasin. Ensuite, c’est l’expérience qui montrait si telle ou telle chose fonctionnait vraiment. Nous avions moins de ressources disponibles et aussi accessibles qu’aujourd’hui et c’est principalement de nos erreurs qu’on apprenait. Aujourd’hui, le contenu est très riche grâce au web et il est devenu plus simple de se lancer. On voit des bacs bien plus équilibrés qu’auparavant et des débutants mieux informés.

Une véritable avancée ces dernières années selon moi, c’est la présence des plantes. La plupart des aquariophiles sont à présent bien informés sur l’intérêt des plantes et leurs conditions de maintenance et c’est vraiment très agréable. Cet aspect plus esthétique qu’auparavant peut même servir à populariser l’aquariophilie de nouveau.

La conscience écologique ainsi que le rapport entre l’homme et les animaux ont évolués depuis quelques années. Les aquariums ont tendances à être moins peuplés que par le passé. L’intérêt décoratif « égoïste » semble se réduire au profit de passionnés désireux de reproduire l’environnement le plus agréable possible à leurs poissons. Je pense que cette tendance va encore s’accentuer pour se diriger vers une aquariophilie plus naturelle, plus équilibrée d’un point de vue biologique et écologique où on limitera au maximum l’intervention humaine.

En tous les cas, je pense et j’espère que cette passion magnifique durera encore bien longtemps !

Mon unique crainte concernerait peut-être les propos parfois extrême de certains sur les réseaux sociaux concernant le volume d’aquarium nécessaire ou les paramètres d’eau. Je ne doute pas que leurs intentions soient bonnes mais j’y vois une tentative de création d’une aquariophilie universelle, qui me semble impossible .

Faire de sa passion un métier : Professionnel de l’aquariophilie.

A&D : Pourquoi t’être lancé dans cette aventure ? Et pourquoi le choix du ecommerce ?

Je me suis lancé dans cette aventure avant tout par passion. Je pratique l’aquariophilie depuis longtemps et j’ai toujours rêvé de pouvoir en faire mon métier, puis j’ai décidé de me lancer. Le choix du e-commerce était assez logique pour moi, je me suis toujours intéressé aux nouvelles technologies et au web. Créer un site e-commerce proposant des produits d’aquariophilie rassemblait à la fois ma passion première pour l’aquariophilie et cette envie d’expérimenter le web.

Une autre envie était de proposer des produits de qualité aussi bien pour les experts de l’aquariophilie que pour les débutants. Je me mets souvent à la place des débutants en me rappelant mes interrogations du début et mes premières erreurs. C’est pour cela que j’essaie de donner un maximum d’informations sur le site, comme sur le blog, afin d’aider au maximum les passionnés à faire un choix judicieux. Surtout que les premières erreurs ou difficultés rencontrées peuvent parfois être compliquées à gérer pour une personne qui débute dans l’aquariophilie.

A&D : Quels sont tes projets d’évolution sur les 3 prochaines années ?

Pour ces prochaines années, l’objectif sera de proposer toujours plus de services pour les clients. Je voudrais que le site se rapproche du modèle des grands e-commerces pour offrir un maximum de satisfaction aux clients. Les services pourront être plutôt « commerciaux » c’est-à-dire des services avantageux concernant les achats, la livraison ou autre sur le site. Mais il y aura aussi des services « passion » comme des outils de création ou de simulation concernant les plantes, les roches, les racines ou le matériel; divers calculateurs et d’autres outils pratiques au quotidien.

J’échange également avec plusieurs spécialistes de certaines espèces ou biotopes afin de pouvoir proposer les produits les plus adaptés au quotidien de passionnés de divers horizons dans les prochains mois à venir.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :