Comment choisir ses poissons pour son premier aquarium ?

Que de couleurs chatoyantes et de formes originales proposées dans les rayons de nos “poissonniers”. Comment bien choisir ses premiers poissons ? Quelles espèces peuvent cohabiter ? Cette espèce à elle des besoins spécifiques ? Il devient parfois compliqué de choisir quand on débute (ce point précis ne s’arrange pas par la suite …). Pour vous aider, nous avons préparé un petit guide pour vous aider à y voir plus clair avec votre premier aquarium.

Conseils préliminaires pour le choix de vos premiers poissons (et des suivants …)

  • Faites des recherches en amont (club aquariophiles, encyclopédie,sites internet, blog aquariophile, groupes Facebook) sur les différentes espèces qui vous attirent.
  • Sélectionnez une espèce principale et renseignez vous sur son environnement et les autres espèces endémiques.
  • Faites une présélection de la composition finale souhaité de votre aquarium et n’hésitez pas à la proposer aux critiques des groupes Facebook de passionnés.
  • Gardez la tête froide. Il est illusoire de vouloir peupler un aquarium de dizaines d’espèces. 1 à 2 espèces sont des maximum pour des bacs de moins de 60L, 3 pour les aquariums de moins de 120L. Ce n’est qu’a partir de 240L qu’il est possible d’avoir 2 bancs de poissons sur la même zone de nage. Ces moyennes ne sont données qu’à titre indicatif et ne prennent en compte ni les relations intra et inter espèces, ni la compatibilité des paramètres.
  • Méfiez-vous des conseils de vendeurs en animalerie. Ce sont rarement des passionnés (job étudiant) et leur métier est plus de vendre que de conseiller. Il ne faut pas non plus généraliser mais n’hésitez pas à les challenger un peu ou à vérifier leurs recommandations.

Attention une légende relativement tenace du 1cm de poisson adulte par litre n’est pas à considérer comme règle. Imaginez enfermer 1 poisson de 20cm dans un aquarium de seulement 60cm de long ? En comparaison, c’est l’espace que vous avez dans des toilettes rudimentaires.

Nos recommandations sur les poissons faciles pour commencer :

  • Commencez par des espèces peu territoriales comme les poissons de banc (tetras, vivipares, etc.), certains poissons de fonds (ancistrus, corydoras). Crevettes (Red Cherry, Japonica) …
  • Évitez les gros pollueurs (Poissons-rouges, Pleco, …) ou ceux qui nécessitent des soins spécifiques comme les Killies, Hypancistrus ou Discus. Ces poissons ne sont bien entendu pas insurmontables pour le débutant bien préparé et avec le matériel adapté. Cependant, le risque est d’autant plus concret que la fragilité de ces poissons est souvent proportionnelle à leur prix.
  • Attention au fameux piège des guppys et autres vivipares. Ils sont certes faciles à reproduire et source de beaucoup de vocation d’aquariophiles mais le problème vient de cette reproduction souvent infernale. Privilégiez les poissons proches du phénotype sauvages que vous vous procurerez auprès de passionnés. Les individus peu sélectionnés sont souvent bien plus résistants que les guppys multicolores d’animalerie.

Attention à une autre légende dite du poisson qui adapte sa taille au volume à disposition. C’est faux ! Un poisson qui cesse de grandir extérieurement faute de place est voué à une lente agonie qui se termine souvent par une rupture de la vessie natatoire voir un éclatement pur et simple du flanc du poisson en raison de la croissance des organes internes qui elle ne s’arrête pas avant la maturité du poisson. Les gros poissons vont dans les grands aquariums.

Choisir sa population en fonction de ses paramètres

Pour un débutant le mieux est de choisir sa population en fonction des paramètre de l’aquarium cyclé.

Les poissons acceptant une eau dure sont les plus faciles car ils pardonneront mieux les erreurs liés à la qualité de l’eau et l’eau du robinet convient parfaitement pour ces espèces.

Bac biotope, bac communautaire, bac spécifique quézaco?

En ce qui concerne les aquariums, les passionnés ont tendance à définir trois grand types : l’aquarium communautaire, l’aquarium biotope et l’aquarium spécifique. Parmi eux, les deux premiers sont en général privilégiés quand il s’agit d’agrémenter un espace de vie dans la maison et le dernier s’adresse aux curieux qui veulent observer des comportements particuliers ou réaliser une reproduction à l’abri dans une fishroom ou une chambre.

L’aquarium communautaire

Il s’agit d’un aquarium contenant des espèces d’origine diverses en terme de continents, pays ou cours d’eau mais dont les paramètres sont compatibles. Ce sont des bacs souvent compliqués à maintenir du fait de l’hétérogénéité des espèces et ce n’est pas le type de bac privilégié par les puristes.

L’aquarium biotope

Ce type d’aquarium fait débat dans la communauté sur sa définition exacte. Il vise à reproduire le biotope d’une espèce en ne choisissant que des plantes et autres espèces issues du même cours d’eau. Certains se satisfont de respecter le continent ou le pays et de garder plus de souplesse sur les plantes pour lesquelles l’origine est parfois plus complexe à déterminer.

L’aquarium spécifique

Ce type d’aquarium vise à maintenir une seule espèce en particulier afin de mieux l’étudier et observer certains comportements auxquels on ne pourrait assister dans un bac d’ensemble. Ce type d’aquarium peut également être destiné à la reproduction d’une espèce en particulier.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais poisson pour débuter

Aucun poisson n’est spécialement facile. Cela reste un être vivant qui aura besoin de toute votre attention. Il existe des poissons un peu plus délicat à maintenir que d’autres mais le débutant à l’embarras du choix pour se sustenter.

Nous avons tenté d’établir une échelle de difficulté à titre indicatif. Cette échelle ne reflète que notre expérience et impressions et non une étude précise.

Les espèces de poissons facile

  • Poissons de bancs (Tetras, Microfishs, Barbus)
  • Combattant
  • Vivipares classiques (guppy, platy, molly)

Les espèces de poissons intermédiaires

  • Poissons territoriaux (Cichlidés nains, Colisas)
  • Poissons de fond.
  • Poisson-rouge.
  • Killies
  • Petits prédateurs. (Channas nains…)
  • Scalaires
  • Cichlidés des grands lacs africains.
  • Sewellas. Gastromyzon, Khulii

Les espèces de poissons difficiles

  • Grand cichlidés (Discus de sélection.)
  • Vivipares de sélections ou sauvages
  • Hypancistrus
  • Loches territoriales
  • Gros prédateurs(Tête de serpent, piranhas…)

Les espèces de poissons réservées aux spécialistes

  • Discus et autres cichlidés sauvages.
  • Poissons dangereux soumis au CDC.
  • Très gros prédateur.
  • Grands poissons excédant 75cm adulte.

Les autres articles Aquarium débutant

Comment choisir ses poissons pour son premier aquarium ?
Comment tester l'eau de son aquarium ?Didier Crick
Comment tester l'eau de son aquarium ?Didier Crick

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *